ACCES ADHERENT :mot de passe oublié ?

Vous êtes ici: Accueil > L'Institut > Recrutement
 

Recrutement

Vous trouverez ci-dessous les offres d'emploi et de stages à pourvoir au sein d'ASTREDHOR, de son unité nationale et de ses stations d'expérimentation.

Recrutement au sein de l'unité nationale


Comptable (H/F) - CDI

Missions
- Traitement et suivi des conventions financeurs et partenaires,
- Comptabilité générale : contrôle/circuit de validation/saisie/règlement/facturation, déclarations fiscales (TVA, TS, IS), opérations de clôture annuelle,
- Relation avec la banque et les organismes de financement,
- Suivi de trésorerie,
- Administration sociale : déclaration Mutuelle/Prévoyance/MSA, préparation des éléments de paye (congés, TR, modifications contractuelles), vérification des fiches de paye (émises par le sous-traitant, 12 salariés),
- Services généraux : suivi et optimisation des dépenses de fonctionnement,
- Collaborer à la mise en place de la comptabilité analytique.

Profil recherché
- Formation : BTS Comptabilité/gestion, Licence DCG, avec un minimum de 5 années d’expérience, idéalement dans une structure PME.
- Esprit d’équipe, autonomie, rigueur.

Détail de l’offre
- CDI basé à Paris 14e
- Rémunération : 26-30 K€ annuels + tickets restaurant + mutuelle


Pour postuler à cette offre, veuillez adresser avant le 15 juin par mail votre CV et une lettre de motivation à : ASTREDHOR – lisa.paladini@astredhor.fr

Recrutement au sein des stations d'expérimentation

 Haut de page

 

Proposition de thèse CIFRE

 

Laboratoire d’accueil :

IRHS, UMR 1345, équipe ARCH-E Financement : thèse CIFRE portée par l’Institut technique de l’Horticulture, ASTREDHOR (du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2021)à Beaucouzé (Angers, 49)

 

Titre de la thèse :

Analyse architecturale, physiologique et moléculaire des réponses génotypes-spécifiques du rosier buisson à la lumière

 

Contexte et problématique :

Les populations française et européenne sont de plus en plus urbaines ; en 2050, 85% de cette population habitera en ville. L’espace consacré au jardin sera donc de plus en plus réduit, alors que la demande « de nature » est de plus en plus pressante. Il faut donc adapter la gamme de végétaux utilisables en ville à cette contrainte de place, en particulier en recherchant des plantes plus compactes et ramifiées.

 

Mal maîtrisées, les conditions culturales sous serre conduisent à l’étiolement, aboutissant à une dépréciation de la qualité visuelle des plantes, défavorable à la vente. L’étiolement est la conséquence d’une modification/altération du spectre lumineux perçu par les plantes.

 

Aujourd’hui, le développement de l’éclairage LED en horticulture laisse entrevoir la possibilité de mieux maîtriser les processus morphogénétiques contrôlés par la lumière (élongation des tiges et ramification). Utilisé en milieu artificiel, il ouvre des opportunités intéressantes pour produire des plantes tout au long de l’année, indépendamment des saisons, avec une durée de culture réduite, tout en contrôlant le développement. Ainsi, nous avons débuté l’évaluation de l’effet de différents rapports de longueurs d’onde, i.e. modalités d’éclairement, sur l’architecture de jeunes plants de rosier en conditions contrôlées. De fortes interactions génotype x lumière, i.e. réponses génotypes-spécifiques, ont été mises en évidence.

 

C’est dans ce contexte, que s’inscrit le projet de thèse, avec pour objectif de mieux comprendre les mécanismes physiologiques et moléculaires sous-jacents à ces réponses. Ainsi, la caractérisation architecturale, physiologique et moléculaire des réponses génotypes-spécifiques à ces différentes modalités d’éclairement sera réalisée. Des biomarqueurs exprimés différentiellement selon les modalités lumineuses seront identifiés. Ils permettront de choisir les génotypes répondant le mieux à la modalité d’éclairement efficace, de façon à obtenir des plantes compactes et ramifiées.

 

Profil recherché :

Le candidat sera diplômé d’une école d’ingénieurs (en agronomie ou horticulture) ou d’un Master 2 en biologie végétale, avec de solides connaissances en biologie et physiologie végétale. Des compétences en bio-informatique et analyse statistique sont souhaitées. En plus des capacités scientifiques décrites ci-avant, le candidat devra avoir de bonnes capacités de communication écrite et orale en anglais.

 

Documents nécessaires pour l’instruction de la demande de bourse CIFRE auprès de l’ANRT :

  • CV ;
  • mention et classement pour les diplômes Master 1 et 2 (sauf si à venir) obtenus ;
  • lettre de motivation ;
  • relevé de notes ;
  • lettres de recommandation.

 

Contacts :

  • Laurent Crespel, Maître de conférences, IRHS, UMR1345, équipe ARCH-E : laurent.crespel@agrocampus-ouest.fr ;
  • Philippe Morel, Ingénieur de Recherche, IRHS, UMR1345, équipe ARCH-E : philippe.morel-chevillet@inra.fr;
  • Fabien Robert, Directeur Technique et Scientifique, ASTREDHOR : Fabien.ROBERT@astredhor.fr

 

 

Réponse souhaitée avant le 20 août 2018.

 

___________________________________________________________________

 

Recrutement d’un(e) Ingénieur(e) d’expérimentation

 

Contexte :

Les partenaires de l’UMT FioriMed (ASTREDHOR, Inra Sophia Antipolis, la chambre d’agriculture des Alpes-Maritimes, l’Institut national de recherche en informatique et en automatique, le Lycée technique d’Antibes) ont développé un outil dédié à la gestion sanitaire des cultures. L’outil S@M permet un suivi global et réaliste des bio-agresseurs et auxiliaires de différents systèmes de cultures par des estimations visuelles. La grande diversité des productions impose toutefois que soit démultipliées les mises au point en conditions expérimentales puis de les évaluer en conditions réelles de production. Dans l’objectif de superviser ces réalisations dans le cadre d’un projet de recherche (S@M Change) et de permettre le développement de l’outil S@M par des améliorations issues des résultats du projet, un poste d’ingénieur de développement est ouvert au recrutement au sein de l’Institut technique ASTREDHOR.


Missions :

L’ingénieur(e) d’expérimentation assurera le lien entre les différents partenaires du projet en veillant à l’harmonisation des protocoles développés sur les différents sites et aura plus particulièrement à :

  • Superviser l’utilisation en temps réel de l’outil S@M, assurer le suivi des corrections et des utilisateurs ;
  • Contribuer à la formation à l'utilisation de la plateforme S@M;
  • Préparer l’évolution du module « Conseil en entreprise » et s’assurer de la cohérence du design et des liens fonctionnels informatiques avec la plateforme, construction d’un cahier des charges d’évolution ;
  • Assurer l’intégration des modifications des contenus de l’outil à partir des données acquises avec les utilisateurs ;
  • Développer de nouveaux projets (en fonction du cahier des charges) et leurs financements en lien avec les possibilités de développement de l’outil (conseil, paysage, etc.)

 

Profil :

  • De formation supérieure, Bac + 5 minimum
  • Expérience dans la gestion de projets de recherche
  • Compétences en animation de groupe, en communication écrite, orale
  • Anglais courant
  • Des compétences en matière de gestion administrative et financière seraient un plus

 

Conditions d'embauche :

  • CDD 18 mois avec accord sur les 35 heures + Tickets restaurants
  • Rémunération entre 25 et 30 k€ brut annuel selon expérience

 

Localisation du poste :

Sophia-Antipolis (06) ; des déplacements occasionnels en France seront à prévoir


Envoi des candidatures :

Envoi des lettres de motivations et CV à ASTREDHOR – Institut technique de l’horticulture ; 44 rue d’Alésia ; 75 682 Paris cedex 14 ou par mail à Fabien ROBERT : lisa.paladini@astredhor.fr